En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Johann Wolfgang Baumgartner

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur allemand (Kufstein, Tyrol, 1712  – Augsbourg  1761).

Il apprit la peinture sur verre chez un maître inconnu à Salzbourg. Après plusieurs années de voyages en Italie, Autriche, Hongrie, Styrie et Bohême, il s'installa en 1733 à Augsbourg où il reçut probablement une formation complémentaire à l'Académie, auprès de Bergmüller. Devenu bourgeois de cette ville, grâce à la protection des graveurs Engelbrecht et Kilian, il fut autorisé, après réception d'un chef-d'œuvre, à peindre des fresques et des tableaux. Le goût décoratif caractérise l'art rococo d'Augsbourg, dont Baumgartner est l'un des meilleurs représentants avec Gottfried Bernhard Götz. Le vocabulaire ornemental rocaille, se mêlant avec fantaisie à toutes les espèces figuratives, et le goût inné pour les combinaisons élégantes de courbes et de contre-courbes dominent tout l'œuvre de l'artiste. Dans la fresque de l'église de Bergen, en Bavière, représentant l'Invention de la Croix (1756-1759), l'ordonnance des trois croix qui régissent la composition s'oppose aux figures disposées selon un parti curviligne. Le coloris acide et éclatant, qui passe avec subtilité par plusieurs tonalités sur un même drapé, et la préciosité des attitudes caractérisent sa série d'esquisses à sujets religieux destinées à la gravure (musée de Karlsruhe ; Stuttgart, Staatsgal. ; Salzbourg, coll. Rossacher). Les musées de Karlsruhe, de Stuttgart et d'Augsbourg conservent des esquisses de l'artiste consacrées à des scènes de la vie des saints destinées à illustrer un calendrier. Le Musée national de Bavière possède une suite d'esquisses, peintes sur toile ou sur papier, dont une série sur l'Histoire d'Abraham, qui fut gravée par J. P. Koch.