En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Baldessari

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Artiste américain (National City, Californie, 1931).

Après des études en Californie du Sud, où il demeure jusqu'aujourd'hui, John Baldessari, à partir de 1962, réalise des œuvres à partir de fragments d'affiches, jouant sur le tramage de l'image photographique et la reconstitution d'objets (Fragments, exposition au La Jolla Museum of Contemporany Art, 1956). À la fin des années 60, une vision plus conceptuelle de son travail l'entraîne à faire passer l'idée avant la réalisation, et à développer les relations entre texte et image dans une série de tableaux combinant des reports de photos sur toile et des textes descriptifs (Ryan Oldsmobile, 1967). Cet intérêt pour le langage culmine dans une série de peintures comportant uniquement des textes, souvent réflexions sur les qualités de la peinture ou de la photographie (Composing on a Canvas, 1967-68, La Jolla Museum of Contemporary Art).

En 1971, il installe son atelier à Santa Monica en Californie. Au début des années 70, Baldessari porte une attention croissante aux images issues des médias : télévision, journaux, magazines, et particulièrement au cinéma. De nombreuses œuvres jouent sur les qualités narratives contenues potentiellement dans chaque image, qui, assemblées, reconstituent des structures émotionnelles (A Movie Directional Piece where People one Looking, 1972-73). Recadrées, souvent découpées géométriquement, les images sont juxtaposées en fonction de lectures qui, après avoir mis l'accent sur une analyse structurelle de l'image (Blasted Allegories Colorful Sentence and Purple Patch..., 1978, coll. part.), tendent aujourd'hui à privilégier une approche émotionnelle et sensible à l'image (Bloody Sundae, 1987, souvent retravaillé avec des couleurs vives [rouge, bleu, jaune] ; Composition pour violons et voix [mâles], 1987, Lyon, musée Saint-Pierre A. C.). Son œuvre a fait l'objet de nombreuses expositions rétrospectives à Bordeaux (M. A. C., 1987), Los Angeles (M. O. C. A., 1990), San Diego, Lisbonne, La Roche-sur-Yon, Ljubljana (1996-97).