En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Enrico Baj

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre italien (Milan 1924-Vergiate, près de Varese, 2003).

Formé à Milan à l'Académie de Brera, il est lié, à ses débuts, au Movimento Nucleare, dont se réclament ses œuvres de tendance abstracto-gestuelle. Avec le critique Édouard Jaguer et le peintre Dangelo, il fonde Il Gesto, revue dans laquelle il édifie une théorie de ses recherches picturales. Il est le promoteur de nombreux mouvements et de manifestes (Contro lo Stilo, 1957 ; Arte interplanetaria, 1959 ; Pittura e Realtà, 1960). Dès 1955, des séjours à l'étranger, en particulier à Paris, lui permettent d'entrer en contact avec l'avant-garde européenne (le mouvement " Phases ", le groupe " Cobra "). Il redonne peu à peu la primauté à l'image par le biais de l'ironie et de l'humour dans ses " personnages ", en particulier dans l'importante série des " généraux ".

Il utilise la technique du collage en employant des matériaux divers, riches et anachroniques et en jouant sur des images tantôt naïves, tantôt caricaturales. Ses tableaux se veulent satiriques et cherchent à railler le monde petit-bourgeois ou militaire. Il a recours de plus en plus à la citation (eaux-fortes de Baj chez Picasso, 1969). Son œuvre graphique est importante. Il est représenté dans les musées italiens, allemands et américains et au M. N. A. M. de Paris (Général).