En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Michael Armleder

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre suisse (Genève 1948).

Armleder suivit le cours de John Epstein en 1969 à la Glamorgan Summer School en Angleterre, après avoir étudié à l'École des beaux-arts de Genève (1966-1967). La même année, il fonde avec Patrick Lucchini et Claude Rychner le groupe Écart, un collectif d'artistes qui se donne pour tâche d'aborder tous les aspects de la réalité artistique depuis la création jusqu'à la médiation. Le groupe organise de nombreuses expositions d'artistes souvent issus du mouvement Fluxus (Joseph Beuys, John Cage, George Maciunas, Ben Vautier). À cette activité s'ajoute la réalisation de performances et concerts (Conversation pour John Cage, Genève, 1973 ; Fluxconcert pour George Maciunas, id., 1980).

Fortement marqué par l'abstraction géométrique, John Armleder commence en 1980 à peindre des œuvres abstraites. Ses toiles géométriques sont souvent des compositions simples où la couleur et la matière jouent un rôle important (Sans titre, Dijon, F. R. A. C. de Bourgogne, 1984). Héritier des maîtres du formalisme et conscient de venir après les grandes figures de la modernité, il n'invente pas mais réactualise un style, une tendance qui fut connue sous le nom de Néo-Géo par opposition à la Nouvelle Figuration, qui dominait alors la scène internationale Sans titre/Forthe Love of Daisy, 1986 Genève, musée d'Art et d'Histoire).

Armleder réalise également de nombreuses installations " Sculptures Furnitures " dans lesquelles il établit une relation d'équivalence entre la sculpture et la peinture (Sans titre (FS 99), 1986, Saint-Étienne, musée d'Art moderne). Il participe à de nombreuses expositions internationales : la Biennale de Venise en 1986 et la Documenta 7 en 1987. Une première exposition rétrospective a eu lieu en 1987 (Winterthur, Düsseldorf, Paris, Berlin) et en 1990, à Genève, une rétrospective de ses " Sculptures Furnitures ".