En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francisco Antolinez y Sarabia

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Séville 1644  – Madrid 1700).

Neveu de José Antolinez, il fit des études de droit tout en pratiquant la peinture. Sa profession d'avocat l'incita à séjourner à plusieurs reprises à Madrid pour occuper des postes officiels. De temps à autre il reprenait ses pinceaux pour exécuter de petites scènes bibliques qu'il vendait par séries de 6, 8 ou 12 toiles dont on connaît de nombreux exemples (Prado ; Lázaro Galdiano de Madrid ; musées de Ponce, Budapest Castres ; Art Institute of Chicago). Parce qu'il préférait être connu davantage comme homme de lettres que comme peintre, il ne signait pas ses peintures, à l'exception de l'Adoration des bergers (1678, cath. de Séville), œuvre essentielle pour définir sa personnalité artistique. Dans toutes ses compositions apparaissent de petites figures graciles et nerveuses, situées au milieu d'amples espaces d'architecture ou de vastes paysages.