En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José Antolinez

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Madrid 1635  –id. 1675).

Cet élève de Francisco Rizi est l'une des personnalités les plus intéressantes de la peinture madrilène de son temps. Il est surtout connu pour ses interprétations de l'Immaculée Conception (1658, Prado ; 1666, Madrid, musée Lázaro Galdiano ; 1668, Munich, Alte Pin.), peintes dans une gamme délicate de tons froids qui font de lui l'émule madrilène de Murillo. À plusieurs reprises, il traite le Ravissement de la Madeleine (Prado ; Bucarest, musée) ou la Sainte repentante (Séville, musée des Beaux-Arts ; Madrid, coll. Santamarca) avec une verve très baroque. Dans certains tableaux de genre (le Marchand de tableaux, Munich, Alte Pin.), il semble s'être inspiré de Velázquez. Il est aussi un excellent portraitiste : l'Ambassadeur Lerche et ses amis (1662, Copenhague, S. M. f. K.) et les deux Fillettes (Prado). Sa technique habile et délicate, avec des emprunts à Rubens et aux Vénitiens, demeure très originale pour suggérer la vibration de l'atmosphère et la légèreté des tissus.