En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Frédéric Amat

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Barcelone 1952).

De 1969 à 1973, Amat étudie la scénographie à Barcelone auprès de Fabià Puigselver et, parallèlement, il étudie l'architecture et commence à peindre. Ses premières expositions personnelles ont lieu à Barcelone (gal. Trilce, 1970, et gal. Aquitiniu, 1971), à Madrid (gal. Redor, 1972). À partir de 1977, il vit à Oaxaca (Mexique), puis s'installe en 1979 à New York. Hétérogène et métaphorique, l'œuvre d'Amat présente une certaine complexité. Si les figures animales, les signes sexuels et de mort dominent la peinture et les œuvres sur papier, ils sont également présents à l'intérieur des actions réalisées par l'artiste de 1973 à 1981, parmi lesquelles on peut citer les Actions Zeros (Barcelone 1973, Madrid 1977, New York 1978). Les expériences qu'il fait des matières et des supports, la liberté avec laquelle il trace les figures favorisent la rencontre de styles aussi différents que l'Action Painting, le Surréalisme, l'Expressionnisme abstrait ou figuratif... Des thèmes aussi classiques que la nature morte, l'autoportrait sont violemment transgressés pour libérer un univers fantasmatique, parfois fantastique.

À partir de 1980, la reconnaissance de l'œuvre d'Amat est internationale et consacrée par des expositions : Milan (gal. del Naviglio, 1980), Berlin (gal. Lietzow, 1982), New York (gal. Monique Knowlton, 1984, et gal. Allan Frumkin, 1985). Amat vit à Barcelone et à New York. Il est représenté par les musées de Barcelone (musée d'Art contemporain) et de Madrid (Reina Sofia).