En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir Lawrence Alma-Tadema

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique d'origine néerlandaise (Dronrijp, Frise, 1836  –Wiesbaden, Hesse, 1912).

Élève de Wappers et de Leys à Anvers, il eut la révélation de l'Antiquité lors de son voyage de noces à Naples et Pompéi (1863). Sa première " peinture romaine " achevée, Catulle chez Lesbia (1865), fut achetée par Gambart, qui l'introduisit en Angleterre, où il s'établit en 1870 (il devint citoyen britannique en 1873 et académicien en 1879). Il y représenta de façon brillante le " High Art " victorien, en se spécialisant dans la peinture anecdotique, illustrant des scènes quotidiennes de la vie antique avec un souci d'exactitude archéologique et une précision imitative dans l'exécution qui lui valurent une prodigieuse renommée et de très nombreuses commandes (Danse pyrrhique, 1869, Londres, Guildhall Art Gal.), mais qui n'évitent pas une certaine répétition. Il eut d'ailleurs contre lui quelques critiques éminents, comme Ruskin et Carlyle, mais cela n'empêcha pas son succès. Ses œuvres figurent dans les principaux musées britanniques et américains ainsi qu'au musée d'Orsay et dans les musées de Francfort, de Hambourg, de Lille, de Madrid, de Moscou et dans des coll. part. (la coll. Allen Funt de New York réunit 35 peintures de l'artiste, exposées en 1973 au Metropolitan Museum sous le titre bien choisi de " Victoriens en toge "). Une rétrospective a été consacrée à l'artiste (Amsterdam, musée Van Gogh) en 1996-1997.