En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Washington Allston

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Georgetown, Caroline du Sud, 1779  – Cambridge Port, Mass., 1843).

Il peut être regardé comme le principal représentant du Romantisme aux États-Unis. Diplômé de Harvard (1800), il se forma en Europe, d'abord à Londres, dans l'atelier de Benjamin West (1802), puis au cours de divers séjours à Paris, où il se lia avec J. Vanderlyn (1803), en Italie (1804-1808) et de nouveau à Londres (1811-1818). Ses meilleures œuvres sont des paysages composés empreints de rêverie romantique : Chasse de Diane (1804, Boston, M. F. A.). Après son retour définitif à Boston en 1818, il peignit des sujets religieux ou bibliques dans un style mélodramatique (Elijah fed by the Ravens, 1818, Boston, M. F. A.). Le plus important d'entre eux, le Festin de Balthazar, resta inachevé malgré la souscription publique ouverte en sa faveur (esquisse à Boston, M. F. A., toile inachevée à Detroit, Institute of Fine Arts). Si Allston apparut comme un maître dans les milieux cultivés de Boston, sa peinture, d'inspiration romantique mais d'exécution académique, resta sans écho. Poète et philosophe autant que peintre, ami de Coleridge, il reflète fidèlement par sa pensée celle de l'écrivain W. E. Channing, son beau-frère et compatriote.