En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Église d'Auvers-sur-Oise, vue du chevet

Vincent Van Gogh, l'Église d'Auvers-sur-Oise
Vincent Van Gogh, l'Église d'Auvers-sur-Oise

Peinture de Vincent Van Gogh (juin 1890). Huile sur toile, 94 x 74,5 cm. Musée d'Orsay, Paris.

Pour peindre cette église gothique, Van Gogh installe son chevalet en contrebas de la place afin d'englober dans sa composition le clocher et le chevet, vision en contre-plongée qui accentue la forme pyramidale de l'édifice. Sans se soucier de rendre son sujet de façon réaliste, le peintre insiste sur l'équilibre des masses architecturales, sur leurs articulations et leur élévation. Son dessin, volontairement déformé, crée une dramatisation des formes. Le bâtiment est traversé par la couleur bleue des nuées qui apparaît aux vitraux avec une nuance outremer foncé. La lumière s'accroche aux arêtes saillantes de l'église, coule le long des toits en longues traînées blanchâtres cernant les formes. À propos du tableau qu'il est en train de réaliser, Van Gogh, dans une lettre à sa sœur de juin 1890, écrit : « […] un effet où le bâtiment paraît violacé contre un ciel d'un bleu profond et simple, de cobalt pur, les fenêtres à vitraux paraissent comme des taches bleu outremer, le toit est violet et en partie orangé. Sur l'avant-plan un peu de verdure fleurie et du sable ensoleillé rose. » Le premier plan du tableau forme un triangle pointe en bas dont la forme est l'image inversée de l'église. La paysanne qui gravit le chemin à gauche donne l'échelle de la composition. Réalisé un mois avant la mort de l'artiste, ce chef-d'œuvre fut offert par celui-ci à son ami le Dr Gachet, qui s'efforçait de le soigner et de l'apaiser.