En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Vie de Marianne

ou les Aventures de la comtesse de…

Marivaux, la Vie de Marianne
Marivaux, la Vie de Marianne

Roman inachevé de Marivaux (1731-1741).

Ce roman d'apprentissage décrit la conquête par une jeune femme orpheline et pauvre de son autonomie et de sa place dans la société.

La parution en onze parties étalées sur onze ans constitue une nouveauté dans l'histoire du roman français. Les célèbres « réflexions » entrelacées avec le récit donnent à ce genre une nouvelle dimension, suivant une technique qui évoque déjà celle de Proust. La Vie de Marianne a été rapprochée de Paméla, de Richardson. La ressemblance s'explique par une source commune, les Illustres Françaises, de Robert Challes. Mais la comparaison est surtout intéressante par les différences qu'elle fait apparaître. En bref, on peut dire que l'éthique de Marivaux n'est fondée ni sur la morale traditionnelle, ni sur le culte des passions, mais sur le respect de la personne humaine en tant que telle, respect de soi-même et respect exigé des autres.

La trame n'est pas sans annoncer tel ou tel passage de romans ultérieurs, notamment des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Marivaux s'y révèle plus conteur que moraliste, quoique son histoire implique de sérieuses réflexions sur les différents états de la vie.