En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Symphonie « Pathétique »

Petr Ilitch Tchaïkovski
Petr Ilitch Tchaïkovski

VIe symphonie, en si mineur (op. 74), en quatre mouvements, de Piotr Ilitch Tchaïkovski (Saint-Pétersbourg, 1893).

Composée en 1893, créée le 16 octobre de la même année, soit un mois avant la mort de Tchaïkovski, la Sixième Symphonie, qui comprend quatre mouvements, clôt le groupe des trois symphonies inspirées par le fatum.

Dans une lettre à son neveu, l'auteur expliquait la genèse de cette œuvre : « Pendant mon voyage, j'ai eu l'idée d'une autre symphonie, à programme cette fois, mais un programme qui restera une énigme pour tout le monde […]. Ce programme est tout imprégné de subjectivité, et pendant mon voyage, en le composant, je pleurais souvent à chaudes larmes […]. Quant à la forme, il y aura du nouveau dans cette symphonie ; le finale, entre autres, au lieu d'un allegro tapageur, sera au contraire écrit dans le tempo d'un adagio extrêmement traînant. »

Le premier mouvement (Adagio-Allegro non troppo) commence par une introduction lente qui contraste avec le dynamisme de l'allegro construit à partir de deux thèmes très expressifs.

Le second mouvement (Allegro con gracia), au rythme de valse, sert de transition pour introduire le mouvement suivant (Allegro molto vivace), d'allure conquérante.

Enfin, le dernier mouvement (Adagio lamentoso) n'est qu'une triste supplique, justifiant le qualificatif de « pathétique » associé à cette symphonie. À sa création, cette œuvre, qui fut dirigée par le compositeur, n'eut qu'un succès d'estime, mais, après la mort de Tchaïkovski, elle apparut comme le testament du compositeur.