En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Situations

Jean-Paul Sartre
Jean-Paul Sartre

Recueils d'essais et d'articles de Jean-Paul Sartre (1947-1976).

L'ensemble des Situations désigne une série de dix volumes rassemblant des articles, des critiques, des essais, des préfaces, des reportages ainsi que des entretiens de Jean-Paul Sartre réalisés entre 1938 et 1975, et parus pour la plupart dans les Temps modernes, Libération et Révolution. Ces textes de circonstance se présentent comme le journal d'une pensée en action, un lieu « vivant de rage, de haine ou d'amour » où s'expriment les affinités et les réactions d'un auteur confronté à l'actualité historique : le terme de « situation », emprunté à la philosophie existentialiste de l'Être et le Néant, définit la position de l'individu dans le monde avec ses déterminations sociales et physiques, dont la liberté ne peut faire abstraction. Cet ensemble extrêmement divers regroupe des textes de critique littéraire, philosophique et artistique (Situations I, III, IV et IX), en particulier sur Faulkner, Dos Passos, Camus, Mallarmé, Mauriac, Nabokov, Nizan, Giacometti, Masson, Tintoret, Kierkegaard, la poésie nègre) ; des manifestes littéraires (Situations II et VIII), sur la notion de littérature engagée ou sur les intellectuels ; des reportages et réflexions (Situations III), sur l'Occupation, la Libération ou les États-Unis ; des textes politiques (Situations V, VI, VII et VIII), sur le colonialisme, le marxisme ou Mai 1968.

De tous ses écrits non proprement philosophiques, les volumes des Situations sont ceux dont Sartre souhaitait le plus volontiers la survie. Ils sont l'œuvre d'un intellectuel, qui, à la manière de Voltaire ou de Zola, non seulement prend position sur les grands problèmes de son temps, mais entend influer sur leur évolution au nom des valeurs éthico-politiques qu'il ne cesse de défendre.