En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Poétique

Aristote
Aristote

Ouvrage d'Aristote (ive s. avant J.-C.), traitant de la poésie en général, de la tragédie et de l'épopée.

Cet ouvrage comportait deux livres, dont le second était consacré à la comédie. Seul demeure le premier, altéré par des lacunes, des additions, ou des interversions. Il se compose de vingt-six chapitres : introduction sur l'essence de la poésie, ses divers genres, ses origines ; théorie de la tragédie, de l'épopée ; questions diverses ; comparaison de l'épopée et de la tragédie.

Selon Aristote, la poésie est une imitation qui opère des représentations générales plus ou moins belles des choses (→ mimêsis). Les divers genres ne sont que des manières diverses d'imiter. Cette imitation vient de l'instinct. Tous les arts commencent par l'instinct et se perfectionnent par l'habitude et l'étude technique. La tragédie est le genre suprême, où s'achève toute la poésie antérieure. Le principal élément en est l'action. L'auteur trace ensuite les règles de la tragédie, dont le sens a été faussé, dès la fin du xvie s., par les théoriciens. Aristote exige seulement l'unité d'action ; il ne dit pas un mot de l'unité du lieu,et il ne parle qu'incidemment de l'unité de temps, comme d'un fait usuel (→ règles des trois unités).