En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Portrait du chancelier Séguier

Charles Le Brun, le Chancelier Séguier
Charles Le Brun, le Chancelier Séguier

Tableau de Charles Le Brun (v. 1655). Huile sur toile, 295 x 351 cm. Louvre, Paris.

Pierre Séguier (1588-1672), chancelier de France et garde des Sceaux, fut l'un des principaux protecteurs de Le Brun ; pour marquer à la fois sa reconnaissance et son allégeance à ce généreux mécène, le peintre s'est ici représenté au rang de ses serviteurs, portant le dais de majesté, symbole du pouvoir et de la puissance du magistrat.

Ce tableau est tout à fait exceptionnel dans l'histoire du portrait, par son format comme par le nombre des personnages représentés : le modèle, en costume d'apparat, monté sur un cheval, est accompagné d'écuyers et serviteurs portant sa livrée. En outre, l'artiste n'a introduit aucun détail précisant les circonstances de la scène, comme si ce portrait monumental ne venait rappeler ou illustrer aucun événement particulier.

Ces caractéristiques insolites s'expliquent mieux quand l'on sait que ce tableau n'est sans doute que le premier élément d'un ensemble projeté par le chancelier, destiné à glorifier la Chancellerie en représentant l'ensemble de ses officiers en grand apparat. De fait, la facture même de l'œuvre se conforme à cette ambition : l'exécution et la couleur en sont brillantes, et le peintre s'attache à donner à l'ensemble un caractère solennel, en accentuant les effets de lumière qui font scintiller l'or des costumes et vibrer l'air qui entoure les personnages, comme accompagnés du son triomphal des trompettes de la Renommée.