En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Portrait de Charles Ier à la chasse

Tableau d'Antoon Van Dyck (1635). Huile sur toile, 272 x 212 cm. Louvre, Paris.

Le plus illustre des élèves de Rubens est nommé « peintre ordinaire » du roi Charles Ier d'Angleterre en 1635. Cette représentation a éliminé tout attribut qui pourrait témoigner de l'identité royale du personnage. Seule, sa noble contenance fait référence au fier monarque (qui sera décapité en 1649). À gauche, la silhouette d'un navire est une subtile allusion à la puissante flotte anglaise dont le roi peut légitimement s'enorgueillir. Van Dyck conçoit ici un portrait d'une suprême élégance, dont la postérité, en particulier en terre anglaise, sera considérable, de Gainsborough à Lawrence et au-delà. L'intégration harmonieuse du portrait en tant que tel dans un cadre naturel, ainsi que la synthèse entre grandeur et simplicité, majesté et rusticité, sont autant de magistrales leçons dont l'école anglaise recueillera les heureux effets.