En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Parisienne

Nom donné à un fragment de fresque provenant de Cnossos (minoen récent). Musée d'Héraklion, Crète.

La fresque était, particulièrement aux époques du minoen moyen et du minoen récent, l'ornement essentiel des palais crétois. Le peintre, selon un procédé déjà en usage en Égypte, étendait promptement ses couleurs à la détrempe, sur le stuc frais.

Trouvé à Cnossos, ce fragment de fresque miniature – le visage ne dépasse pas quelques centimètres – a été surnommé « la Parisienne » en raison de l'œil charbonneux, des lèvres sensuelles maquillées de rouge, du nez mutin et retroussé, des boucles indisciplinées de la chevelure du personnage.