En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Ombilic des limbes

Recueil de poèmes d'Antonin Artaud (1925).

Ce court recueil se compose de 5 poèmes en prose, dans lesquels Antonin Artaud se propose de rattacher le corps à l'esprit (« l'Ombilic des limbes »), démontre les effets bénéfiques de l'opium (« Description d'un état physique » et « Lettre à monsieur le législateur de la loi sur les stupéfiants ») et présente un jeune homme perdu dans les méandres de son âme (« Paul des oiseaux ou la place de l'amour »). Le dernier fragment est une sorte de farce mettant en scène une kyrielle de personnages qui se croisent (« le Jet de sang »).

Hermétique et véhément, l'Ombilic des limbes est dominé par l'expérience de la souffrance. Antonin Artaud « souffre que l'esprit ne soit pas dans la vie et que la vie ne soit pas dans l'esprit ». La neutralité quasi clinique du ton, l'utilisation du présent et l'éclatement de la syntaxe correspondent à un désir d'exprimer le plus fidèlement possible la douleur provoquée par l'« effroyable maladie de l'esprit » dont souffre le poète. L'exploration mentale de ses paysages intérieurs inaugure une langue toute en pulsions, en spasmes et en interpellations qui donne à Artaud une position tout à fait à part dans le groupe surréaliste.