En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Mariée mise à nu par ses célibataires, même ou le Grand Verre

Œuvre de Marcel Duchamp, réalisée sur verre (peinture, feuilles et fils de plomb), inachevée et fêlée (1915-1923, Museum of Art, Philadelphie).

Ambitieuse et déroutante, refusant la voie esthétique et « rétinienne » pour un processus mental délirant et minutieux, elle réunit de nombreux éléments traités précédemment par Duchamp. Extrêmement complexe dans ses jeux symboliques et sa structure plastique, le Grand Verre est construit en deux parties : la partie supérieure contient la « voie lactée » et la « mariée », la partie inférieure les « neuf moûles malic » (les « célibataires »), la « broyeuse de chocolat » et les « témoins oculistes ». Les commentaires et interprétations sur ses significations érotiques, psychanalytiques, ésotériques, etc., ont été nombreux.