En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Joconde

Léonard de Vinci, la Joconde
Léonard de Vinci, la Joconde

Surnom donné à un tableau de Léonard de Vinci, peint vers 1503-1507 et acheté à l'artiste par François Ier (0,77 × 0,53 m, Louvre).

Biographe des grands peintres italiens, Vasari avait affirmé que la Joconde était le portrait d’une dame florentine, Lisa Guerardini (dite Monna Lisa), troisième épouse de Francesco del Giocondo, marchand de soie de son état. Un manuscrit d’origine florentine, daté de 1503 et découvert à Heidelberg, en apporte la preuve. C’est pour des raisons restées inconnues que Léonard de Vinci, invité en France en 1516 par François Ier, y emporta le tableau ; il l'y vendit au roi. L'œuvre fut successivement exposée à Amboise, à Fontainebleau et à Versailles, avant d’être enfin accrochée au Louvre.

Cette peinture est emblématique du classicisme de la Renaissance. Nombreux furent les peintres qu’inspira la pose de la Joconde, avec son visage représenté de trois quarts, son buste légèrement tourné et ses mains croisées au premier plan. Toujours selon Vasari, la carnation du modèle était d’un rose et d’un rouge délicats, donnant une impression de vie extrême ; mais c'est surtout le regard et le sourire de Monna Lisa qui ont rendu le tableau mythique entre tous.

Au xxe siècle, ne voulant point céder à la dévotion générale, Marcel Duchamp affubla la Joconde de moustaches et d'un petit bouc (L.H.O.O.Q., 1919)... geste de profanation iconoclaste humoristique.