En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hector et Andromaque

Peinture de Giorgio De Chirico (v. 1917). Huile sur toile, 90 x 60 cm. Collection particulière.

À l'exception de quelques statues, les mannequins sont presque les seuls habitants des tableaux de Giorgio De Chirico à cette époque. Hector et Andromaque sont identiques au Grand Métaphysicien, au Trouvère ou aux Muses inquiétantes qui hantent les places vides bordées d'architecture Renaissance de ses villes « métaphysiques », peintes pendant la douloureuse période de la guerre. Ici, par le truchement de personnages de l'Antiquité, la composition évoque justement la tragédie du départ pour la guerre ; on sait qu'Andromaque, captive de Pyrrhus, ne reverra jamais Hector, tué par Achille devant les murailles de Troie…