En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Fée Électricité

Composition picturale de Raoul Dufy (1937). Musée d'Art moderne de la Ville de Paris.

Dès les années 1920, attiré par l'art décoratif, Raoul Dufy réalisait douze tentures pour les péniches du couturier Paul Poiret. Et quand, en vue de l'Exposition universelle de 1937, il reçoit la commande d'une immense décoration pour le palais de la Lumière, construit par Robert Mallet-Stevens, c'est avec entrain et énergie qu'il se met au travail : cette peinture murale de 600 m2 retraçant les étapes de la découverte de l'électricité est terminée en quatre mois et demi. Les études préparatoires sont nombreuses ; gouaches, dessins, aquarelles lui permettent de détailler ce vaste sujet. La figure de Zeus, au milieu des dieux de l'Olympe, domine une centrale électrique qu'encadrent des scientifiques tels Ampère, Cavendish, Faraday, Franklin, Galvani, Volta… Cent dix personnages sont représentés, travaillés selon la méthode de David à partir d'académies de nus qui, reportés au crayon, sont ensuite dessinés en costumes d'après modèles (des figurants de la Comédie-Française) et d'après documents iconographiques. Deux cent cinquante panneaux en contreplaqué sont fabriqués et assemblés dans un hangar de Saint-Ouen où, photographiés, les dessins préparatoires sont projetés sur la surface à peindre par Dufy et ses assistants.

Cette gigantesque composition concrétise toutes les recherches de l'artiste sur la forme et la couleur, et la liberté qu'il accorde à l'une par rapport à l'autre. Elle impressionna fortement le public et Dufy refusa la proposition d'un grand magasin new-yorkais qui souhaitait la mettre en place dans ses espaces.