En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Flagellation du Christ

Piero Della Francesca, la Flagellation du Christ
Piero Della Francesca, la Flagellation du Christ

Peinture de Piero della Francesca (après 1459). Bois, 59 x 81,5 cm. Galleria Nazionale delle Marche, Urbino.

La composition de cette œuvre en deux parties sans lien apparent reste encore mystérieuse. La scène principale, la flagellation du Christ devant Pilate, représenté sous les traits de l'empereur Jean VIII Paléologue, est rejetée à l'arrière-plan, dans une architecture au rendu remarquablement maîtrisé. Trois personnages contemporains, à la stature imposante, occupent le premier plan. Les sources de lumière, différentes pour les deux parties, mais parfaitement vraisemblables, viennent encore renforcer cette impression de distance entre les deux scènes.

Dans cet univers urbain recréé selon les lois d'une perfection abstraite, la réalité contemporaine côtoie l'événement religieux archétypique. Faut-il voir dans le personnage barbu un savant grec ? Et dans le Turc aperçu de dos, le bourreau moderne du Christ, donc de l'Église ? En 1453, celle-ci avait, en effet, été durement éprouvée.

Quelle que soit l'interprétation retenue, c'est l'espace lui-même qui semble inviter à donner du sens à cette composition rationnelle et quasi mathématique, reflet tout à la fois du milieu culturel d'Urbino et des relations qu'entretenait Piero della Francesca avec le mathématicien Luca Pacioli.