En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Espace littéraire

Essai de Maurice Blanchot (1955).

S'éloignant de la critique traditionnelle, Maurice Blanchot soumet son essai à une expérience intérieure indicible, dans laquelle théorie critique et création littéraire résultent d'une recherche quasi philosophique. Il analyse les œuvres, et même les parties d'œuvres, qui lui renvoient l'écho de ses propres préoccupations, les passant au crible de son interprétation. Méditations sur le langage et le silence, ses jugements expriment son refus de se borner à un seul point de vue extérieur et le risque qu'il prend à « faire œuvre » lui-même, là où, selon l'expression de Michel Leiris, « pointe la corne ».