En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Enlèvement des filles de Leucippe

Tableau de Petrus Paulus Rubens (v. 1618). Huile sur panneau, 222 x 209 cm. Ancienne Pinacothèque, Munich.

Phœbé et Télaïre, filles de Leucippe, roi d'Argos, étaient fiancées à deux frères jumeaux, Idas et Lyncée. Elles furent enlevées par les Dioscures, Castor et Pollux, fils de Jupiter et de Léda, une mortelle. Castor, également mortel, fut tué par Idas ; et Pollux tua Lyncée. Rubens s'affirme ici comme le plus éminent représentant de la tendance baroque, trouvant, dans ce tourbillon de formes et de couleurs, un authentique équilibre. Il s'agit d'un hymne à la chair, à la femme dans toute la gloire sensuelle de sa nudité. Cette œuvre témoigne du plein épanouissement du génie de Rubens, et sa magistrale synthèse de l'Italie et des Flandres. Les Dioscures, guidés par deux amours, s'emparent des deux beautés, qui n'offrent pas vraiment de résistance. À noter la complicité des amours, en particulier celui de gauche, qui paraît maîtriser le fougueux animal.