En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Déposition de croix

Peinture de Rogier Van der Weyden (v. 1435). Musée du Prado, Madrid.

Van der Weyden est considéré, avec le Maître de Flémalle (ou Robert Campin) – dont il fut l'élève – et Jan Van Eyck, comme le fondateur de la peinture flamande du xve s. Une des œuvres majeures du début de sa carrière est la Déposition de croix. L'influence du maître y est encore sensible, notamment dans la monumentalité de ses personnages qui occupent la totalité de l'espace. L'ampleur de la composition démarque toutefois cette œuvre de celles de Campin. Les figures sculpturales sont animées d'un rythme fluide qui les enchaînent les unes aux autres. Leur mouvement est celui de leurs sentiments et la scène religieuse – dont il renouvelle l'iconographie – prend une dimension dramatique.