Identifiez-vous ou Créez un compte

la Dunciade

Alexander Pope
Alexander Pope

Poème burlesque de A. Pope (1728).

Pour se venger des attaques dont il était l'objet, notamment après « son » édition des œuvres de Shakespeare, Pope publie cette « crétinade » (on appelait dunce un cuistre imbécile), qui est une virulente satire (nominale et souvent injuste) de ses confrères en poésie, grands prêtres de la déesse Ennui. Dans la Nouvelle Dunciade (1742), il continuera à pourfendre la sottise.