En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dialogue concernant les deux principaux systèmes du monde

en italien Dialogo sopra i due massimi sistemi del mondo

Traité scientifique de Galilée (1632).

Cet ouvrage, fondateur de la science moderne, n'est pas écrit en latin, comme le veut la coutume, mais en italien, afin que chacun puisse bénéficier des arguments qui y sont présentés. Galilée y adopte la forme du dialogue en référence et en hommage à Platon, mais aussi parce qu'elle lui permet de confronter les points de vue en présence. Le Dialogue relate les discussions qui se déroulent pendant quatre journées consécutives entre trois gentilshommes vénitiens : Simplicio, l'aristotélicien convaincu ; Salviati, le porte-parole de la nouvelle philosophie – Galilée lui-même – ; et Sagredo, l'« honnête homme », libre de tout préjugé sectaire et par conséquent accessible au raisonnement. L'ouvrage se présente sous une forme assez décousue, et les digressions rendent la lecture déroutante. Aussi est-il impossible d'en retracer le plan. Tout au plus peut-on dire que la discussion porte essentiellement sur la nature du mouvement. Chemin faisant, des questions apparemment d'un autre ordre (théorie de la lumière, résistance des matériaux, infiniment petits mathématiques, théorie des sensations, etc.) y sont abordées ; elles sont cependant indissociables du reste.