En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Bataille de San Romano

Paolo Uccello, la Bataille de San Romano
Paolo Uccello, la Bataille de San Romano

Peinture de Paolo Uccello (vers 1456). Détrempe sur bois, 182 x 320 cm. Musée du Louvre, Paris.

En 1432, à l'issue de la bataille de San Romano, les Florentins remportent une victoire sur les Siennois. C'est le sujet de trois grands panneaux peints pour le palais de Côme de Médicis à Florence, et aujourd'hui dispersés entre Paris, Londres et Florence.

Cette œuvre est considérée comme une création majeure de l'art de Paolo Uccello.

Les trois panneaux, qui retracent trois épisodes de la bataille, présentent, malgré des effets différents, des caractéristiques communes. Le traitement monumental, géométrique des chevaux, la perspective rigoureusement maîtrisée, la foule des combattants sublimée par une approche quasi visionnaire, une composition cloisonnée sont, à grands traits, les éléments fondamentaux qui structurent les trois peintures.

Dans le tableau conservé au Louvre, les cuirasses, couvertes de feuilles d'argent, engendrent des images circulaires dans un jeu complexe de lignes courbes qui se coupent ou se touchent. Le procédé reflète l'intérêt de Paolo Uccello pour la Perspectiva, œuvre de Vitellion consacrée aux effets des miroirs convexes et cylindriques.

Ces compositions sont également le lieu d'une éblouissante manipulation de la perspective : raccourcis virtuoses, perspective fuyante ou construction par plans, tous les procédés se mêlent de la façon la plus singulière pour donner une synthèse de la couleur et de la forme.