En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Vaclav Štich ou Johann Wenzel Štich

ou Giovanni Punto

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Corniste tchèque (Zehuslice, près de Caslav, 1746 – Prague 1803).

Il fut peut-être le plus grand corniste de tous les temps. D'abord protégé par le comte Thun, il voyagea ensuite à travers l'Europe, effectuant notamment plusieurs séjours à Londres et à Paris. Dans cette dernière ville, Mozart écrivit pour lui la partie de cor de sa symphonie concertante pour quatre instruments à vent (1778). Il passa de nouveau à Paris les années 1789 à 1799. En 1800, à Vienne, Beethoven écrivit pour lui sa sonate pour cor et piano op. 17, qu'ils créèrent ensemble le 18 avril.