En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

virelai

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Forme de chanson en usage en France, apparue vers la fin du xiiie siècle, répandue surtout au cours du xive, puis à une moindre fréquence au cours du xve.

Bien que les explications concernant sa provenance soient contradictoires, il semblerait que l'origine en soit hispano-arabe, et que le virelai s'apparente au villancico resté en usage en Espagne.

Sensiblement contemporain de la ballade et du rondeau, le virelai représente une forme plus modeste et plus réduite. Guillaume de Machaut le définit comme une « chanson balladée ». La forme type du virelai est ABB'A'A, répétée plusieurs fois : un refrain, deux couplets de textes différents mais musicalement identiques, un refrain de texte différent mais musicalement identique au premier, et reprise du refrain initial, servant de jonction à de nouveaux couplets. G. de Machaut est l'auteur de trente-trois virelais, monodiques dans la majorité des cas, plus rarement polyphoniques (à deux voix).

Du point de vue littéraire, le virelai est généralement un texte d'amour courtois.