En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

talea

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

En latin, terme d'architecture désignant le tenon qui retient ensemble plusieurs pièces de bois. Par analogie, le terme a été appliqué, au xive siècle, à la manière dont s'articulent, spécialement dans une teneur isorythmique, plusieurs cellules rythmiquement semblables. La talea détermine donc le rythme et se trouve complétée par le color qui détermine le mouvement mélodique. Le terme, francisé en taille, a été transporté dans le domaine des tessitures, et, comme la talea s'appliquait surtout à la teneur, en est venu à désigner la tessiture de cette teneur, c'est-à-dire le registre de ténor ou de baryton, placé entre le bassus et l'altus.

L'expression a eu cours jusqu'à la fin du xviiie siècle.