En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sommier

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pièce de bois massif renforcé qui reçoit les chevilles des cordes d'un piano ou d'un clavecin.

À l'orgue, le sommier est une grande caisse de bois alimentée en air comprimé, sur laquelle repose une partie ou la totalité de la tuyauterie correspondant à chaque clavier et au pédalier. L'intérieur du sommier comporte, au-dessus d'un réservoir commun, des divisions transversales correspondant à chaque note, obturées par des soupapes, et des divisions longitudinales correspondant à chaque série de tuyaux ou jeu, commandées par des registres. La technique de traction pneumatique, puis surtout l'électrique, ont modifié l'organisation intérieure des sommiers, qui reste néanmoins toujours soumise à ces principes.