Identifiez-vous ou Créez un compte

résonance

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

L'orthographe résonnance, parfois employée, est quelque peu archaïque.

1. Pour les physiciens, la résonance, ou vibration par sympathie, est un phénomène selon lequel tout corps élastique susceptible de vibrer sur une fréquence N entre spontanément en vibration, audible ou non, lorsqu'on émet dans son entourage un son ayant soit cette fréquence N, soit une fréquence N' dont N est un harmonique proche. Cette particularité est utilisée par certains instruments (théorbe, palme des ondes Martenot, etc.) dans lesquels on dispose à proximité de la source d'émission du son des cordes dites « sympathiques » (d'où le nom de la « viole d'amour ») soigneusement accordées, mais que l'exécutant ne touche jamais : elles entrent seules en vibration le moment venu en renforçant ou modifiant la sonorité de la corde réellement jouée.

2. Pour les musiciens, la résonance est l'ensemble des phénomènes liés à la présence des harmoniques dans un son musical donné. Elle inclut donc la résonance des physiciens, mais ne se limite pas à elle. L'extension du terme découle principalement de l'usage qu'a fait Rameau, à partir de 1735 (Génération harmonique, postérieure au Traité de l'harmonie de 1722), de l'expression « résonance naturelle des corps sonores », à laquelle il rattache l'ensemble des phénomènes harmoniques qui constituent la base de l'harmonie classique. On appelle accords de résonance les accords qui reproduisent, avec un minimum d'approximations, tout ou partie de l'ensemble formé par une fondamentale accompagnée de ses harmoniques proches, ce qui donne naissance aux consonances naturelles : accords de quinte, accord parfait majeur, accords de 7e, 9e et même 11e naturelle. On appelle harmonie de résonance les systèmes harmoniques fondés sur cette superposition, sans préjudice des multiples extensions qui peuvent être apportées à ce phénomène de base (consonances analogiques, altérations, etc.) et dont l'étude analytique, aujourd'hui sérieusement entreprise, a été trop longtemps tributaire d'anciennes erreurs accumulées de Rameau à nos jours.

3. Ensemble des propriétés acoustiques d'un matériau, particulièrement en ce qui concerne la manière dont il reçoit et transmet les ondes sonores : la « table d'harmonie » d'un violon ou d'un piano est parfois dite « table de résonance ». Ensemble des qualités qui déterminent l'acoustique d'une salle, et particulièrement les phénomènes de réverbération qui amplifient ou prolongent les sons émis : dire qu'une salle a une forte résonance signifie que cette prolongation y est importante. Dire qu'elle a de l'écho n'en est pas un synonyme : la résonance désigne une prolongation sans interruption, l'écho une répétition après interruption, même si les causes sont du même ordre (réflexion du son).