En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

quodlibet

(lat. ; « ce que vous voulez »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Locution désignant un morceau vocal ou instrumental dans lequel sont insérées ou enchaînées des citations de chansons plus ou moins populaires à titre d'amusement ou de moquerie (d'où le terme usuel de « quolibet »).

La dernière pièce des Variations Goldberg de Bach est un quodlibet. Le genre a été surtout en vogue du xve au xviiie siècle, mais il en subsiste des traces au xixe (Carnaval de Schumann, morceau final). Le terme est surtout employé en Allemagne, mais possède ses équivalents ailleurs (fricassée en France, ensalada en Espagne). Il diffère du centon en ce que ce dernier, qui est généralement sérieux, vise à une nouvelle cohérence en reliant entre eux des fragments empruntés dont il cherche à faire oublier les origines, alors que lui les accuse, et aussi du pot-pourri en ce que, dans ce dernier, les emprunts sont juxtaposés plus ou moins sommairement, tandis que le quodlibet les insère dans un contexte qui conserve sa propre structure, soit accordée au caractère gai des citations, soit au contraire contrastant comiquement avec lui.