En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

quarte

Quarte
Quarte

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Intervalle produit, dans la gamme diatonique, entre deux notes distantes de 4 degrés, départ et arrivée inclus.

Employé absolument, le terme désigne la quarte « juste », c'est-à-dire répondant théoriquement à la définition acoustique du rapport 4/3 correspondant aux harmoniques nos 3 et 4, différence logarithmique entre l'octave et la quinte, abstraction faite des très légères différences d'intonation introduites par les divers tempéraments. Selon les degrés où elle se présente ou les altérations dont elle est affectée, la quarte peut être juste ou déformée ; la quarte déformée (on disait jadis « fausse quarte ») peut être soit augmentée (intervalle de triton, soit 3 tons entiers, ex. fa-si), soit diminuée (1 ton entre 2 demi-tons, ex. fa dièse/si bémol). La quarte déformée est considérée comme créant une tension qui demande résolution.

L'intervalle de quarte (juste) partage avec la quinte le privilège d'être, après l'octave, la première des relations consonantiques établies par la nature dans le phénomène de la résonance : d'où son importance structurelle et sa présence d'une constance presque absolue dans la quasi-totalité des systèmes atteignant l'ambitus nécessaire, et cela à peu près dans tous les langages musicaux connus.