En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

plein-jeu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Jeu de mixture de l'orgue, qui consiste en la réunion de la cymbale et de la fourniture.

L'exécutant compose lui-même le plein-jeu en appelant ces deux registres, ou un registre spécial portant ce nom. Le plein-jeu compte 3 à 10 tuyaux aigus par note.

Le terme de plein-jeu désigne également l'ensemble des jeux de fond et de mixtures d'un orgue, terme auquel on préfère aujourd'hui celui, moins équivoque, de plenum. Par extension, les organistes français des xviie et xviiie siècles ont appelé plein-jeu des pièces mettant en œuvre le plenum de l'instrument ; un « grand plein-jeu » en accords, au clavier de grand orgue, s'y opposait généralement à un « petit plein-jeu », plus léger et plus rapide, au clavier de positif.