En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

piccolo

(ital. ; « petit »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

1. Adjectif souvent employé en musique dans son sens original. Il a existé, par exemple, un « violon piccolo ». Substantivement, il désigne aujourd'hui la « petite flûte » traversière, qui sonne à l'octave supérieure de la grande, avec le même doigté. Il lui manque toutefois l'ut et l'ut dièse graves, qui manquaient d'ailleurs aussi à la grande flûte jusqu'à l'invention de la « patte d'ut » à la fin du xviiie siècle. Sa sonorité perçante, qui traverse aisément la masse de l'orchestre, a été amplement utilisée par les symphonistes. Mais le piccolo a été également traité en instrument soliste, notamment par Vivaldi.

2. À l'orgue, jeu le plus aigu, parfois aussi appelé sifflet. De la famille des principaux, il sonne à la triple octave de la fondamentale (vingt-deuxième, ou harmonique 8). Son tuyau le plus grave mesure 1 pied de haut, et le corps sonore du plus petit 7 mm seulement. Le piccolo est surtout utilisé dans le plenum, au même titre qu'un jeu de mixture.