En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pièce à sauvetage

(all. rettungsoper)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Terme apparu vers 1900 et désignant un type d'opéra courant à la fin du xviiie siècle et au début du xixe, dans le contexte de la Révolution française : un personnage faussement accusé d'un crime, ou victime d'un coup du sort ou d'un tyran, est sauvé ou libéré au dernier moment, l'action pouvant soit correspondre à des faits réels, soit relever de l'utopie.

L'exemple le plus abouti en est le Fidelio de Beethoven (1805, 1806 et 1814), mais on peut citer également Richard Cœur de Lion de Grétry (1784), Lodoiska (1791) et les Deux Journées (1800) de Cherubini, ou encore la Caverne de Le Sueur (1793).