En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chapelle du palais des Papes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

La papauté siégea en Avignon de 1305 à 1377. Le Grand Schisme suivit alors, avec ses deux papes, l'un à Rome et l'autre en Avignon, situation précaire qui dura jusqu'en 1417. C'est durant la première de ces deux périodes que la chapelle du palais des Papes constitua non à proprement parler une école, mais un important foyer d'activité et de réforme musicale. Malgré un fort penchant des compositeurs pour la musique profane, qui fit l'objet d'une bulle de Jean XXII en 1324, on possède deux manuscrits, ceux d'Ivrée et d'Apt, qui semblent représenter une partie du répertoire de la chapelle. Ils contiennent des pièces à 3 voix traitant l'ordinaire de la messe, et font apparaître les noms de Philippe de Vitry, Baude Cordier, Jean Tapissier, etc. On sait aussi que Johannes Ciconia fut au service de Clément V, aux alentours de 1350.