En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

orgue électronique

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Instrument moderne, à un ou plusieurs claviers, dont la source sonore consiste en une batterie de haut-parleurs alimentée par un jeu plus ou moins complexe de transistors.

Les semi-conducteurs peuvent en effet fournir des fréquences d'une précision mathématique, et par conséquent des sons d'une hauteur donnée, dont diverses combinaisons permettent de modifier le timbre. Les orgues électroniques les plus perfectionnés parviennent ainsi à reproduire la plupart des jeux de l'orgue classique à tuyaux, plus quelques effets douteux de vibrato ou autres, sans parler des modèles qui fournissent un accompagnement préfabriqué sur des rythmes de valse, de tango, etc. La réputation de l'orgue électronique souffre évidemment des excès de certains fabricants, qui basent leur publicité sur la paresse ou l'ignorance de l'acheteur éventuel. Mais elle mérite mieux, qu'il s'agisse de l'instrument économique à quatre octaves sur un seul clavier, destiné aux enfants et aux amateurs débutants, ou du grand modèle à deux claviers et pédalier qui permet de jouer tout le répertoire classique. La qualité du son n'est certainement pas celle d'un orgue à tuyaux, mais l'encombrement et le prix de revient sont tellement moindres que de nombreuses paroisses l'ont sagement adopté de préférence au vieil harmonium, dont les ressources sont beaucoup plus limitées.