En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

negro spiritual

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Chant religieux négro-américain d'inspiration chrétienne, en langue anglaise.

Le spiritual, probablement apparu au xviiie siècle, est né de la fusion de certains éléments de la tradition musicale africaine et d'éléments empruntés aux cantiques occidentaux. Créés collectivement, dans l'excitation des « camp meetings » ­ ces vastes assemblées où sermons et chants alternaient ­, ou individuellement, par des « bardes » qui les transmettaient ensuite de plantation en plantation, les premiers spirituals résultèrent sans doute d'une simple déformation du matériau musical qui leur était fourni par les évangélisateurs. Par la suite (fin du xixe s.), une tradition de spiritual « savant » se substitua peu à peu à la tradition populaire. L'université Fisk, à Nashville, l'Institut Hampton, en Virginie, entreprirent de discipliner le spiritual, de créer les bases d'un répertoire ; on se mit à chanter le spiritual à plusieurs voix, au prix, parfois, d'un renoncement à l'essentiel : les inflexions, les clameurs, les syncopes, la variabilité des blue notes, éléments qui sont à la base du style négro-américain et qui se retrouvent dans le blues (équivalent du spiritual sur le plan profane) et, plus tard, dans le jazz.