En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

lyra-viol

(de l'angl.)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Petite basse de viole qui diffère peu de la basse de viole usuelle.

L'instrument fut populaire en Angleterre au xviie siècle. John Payford (A Brief Introduction to Music, 1667) précise qu'elle était la plus petite des trois basses de viole (Consort bass, division viol, lyra-viol), donc plus facile à manier. C'est la manière de jouer (lyra way) qui semble avoir été caractéristique, puisque sa musique fait souvent appel au jeu en accords. En même temps se développent plusieurs façons d'accorder les 6 cordes de l'instrument. Son répertoire considérable (J. Coprario, J. Jenkins, W. Lawes, C. Simpson, etc.) se destinait tout aussi bien à la basse de viole classique.