En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

leitmotiv

(all. ; « motif conducteur »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Terme inventé par le directeur des Bayreuther Blätter, Hans von Wolzogen, à l'usage du drame wagnérien, et qui a supplanté le terme employé par Wagner lui-même, le Grundthema (« thème fondamental »).

Le leitmotiv est un thème qui, associé par convention à une idée ou à un personnage, permet à la musique, par la manière dont il est employé et éventuellement varié, non seulement d'évoquer la présence de cette idée ou de ce personnage, mais encore d'en suggérer les transformations ou de révéler les pensées secrètes des acteurs, voire de servir de base, à la manière d'un thème de symphonie, à l'architecture d'une scène musicale.

Contrairement à ce que l'on croit souvent, le système du leitmotiv, qui devait transformer de fond en comble la conception du théâtre lyrique à la fin du xixe siècle, n'a pas été inventé par Wagner. On en trouve chez Grétry. L'idée semble en avoir été aussi suggérée par Grillparzer à Beethoven, pour un projet d'opéra, Mélusine, jamais réalisé. C'est Berlioz (Idée fixe de la Symphonie fantastique), suivi par Liszt (dans ses poèmes symphoniques), qui en fut le véritable créateur, mais Wagner, après lui, l'a non seulement codifié, mais développé et poussé dans ses dernières œuvres à un tel degré de perfection et de richesse que l'on peut légitimement lui en laisser le patronage.