En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

lamento

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Dans l'opéra du xviie et du xviiie siècle, morceau lyrique dans lequel un héros ou une héroïne exprime son désespoir. On le traduit parfois par lamentation. Le lamento, généralement placé peu avant le dénouement, est souvent écrit sur une basse contrainte, volontiers chromatique, et doit revêtir une grande intensité dramatique.

Parmi les lamentos les plus célèbres figurent celui d'Arianna, seul morceau subsistant de l'opéra de Monteverdi portant ce titre, celui de Didon dans Dido and Aeneas de Purcell, etc. Après le xviiie siècle, quand le lamento eut cessé d'être un morceau d'opéra traditionnel, le terme a été repris sans caractère technique particulier, dans le sens de « chant triste », soit vocal (Lamento de Duparc), soit même instrumental (Lamento d'orchestre servant d'ouverture aux Troyens à Carthage de Berlioz).