En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

hexacorde

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Mot d'origine grecque, désignant dans la gamme un groupement de six sons successifs.

L'hexacorde a été introduit dans la théorie médiévale au xie siècle par Guy d'Arezzo comme élément fondamental de la solmisation, pour grouper les six syllabes (ut-ré-mi-fa-sol-la) dont les intervalles restaient fixes, alors que l'intervalle dont dépendait la septième note (futur si, alors non dénommé) était, au contraire, mobile et restait déterminé par les mutations opérées entre lesdits hexacordes. C'est par contresens que, beaucoup plus tard, la notion d'hexacorde a été mélangée avec la théorie des modes ; elle n'a jamais eu d'autre valeur que solfégique et n'est jamais intervenue ailleurs.