En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

gymel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Genre ancien de polyphonie propre à la Grande-Bretagne (xie-xiie s.), analogue à l'organum parallèle pratiqué sur le continent, mais qui en diffère par l'usage fréquent et parfois exclusif de la tierce, alors que l'organum était fondé sur l'octave, la quinte et la quarte.

Si les rares gymels conservés utilisent effectivement les suites de tierces au milieu des phrases, la plupart prennent quand même leurs intonations et leurs repos cadenciels sur la consonance de quinte à vide de la même manière que l'organum continental. En s'adjoignant une troisième voix, le gymel a donné naissance au faux-bourdon.