En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

estampie

(en occitan estampida)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Essentiellement associée à la danse, l'estampie est, selon l'une des définitions conservées, datant de la fin du xive siècle, une mélodie à danser mais comportant des paroles, et, selon une autre, une danse instrumentale sans texte poétique.

Populaire au Moyen Âge, elle semble trouver son origine à la fin du xiie siècle. Le terme proviendrait du germanique stampjan (« frapper ») et c'est justement par un accompagnement de battements de pieds et de mains qu'on aidait les jongleurs instrumentistes et joueurs de vièles à donner à cette danse son rythme enlevé caractéristique. Le sujet le plus souvent évoqué était l'amour, et l'estampie faisait partie du répertoire des troubadours. La première pièce connue du genre, peut-être une adaptation, a été composée vers 1190 ; il s'agit du célèbre Kalenda maya de Raimbaud de Vaqueiras, troubadour provençal.