En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

descort

(lat. discordia ; « désaccord »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Terme s'appliquant à un genre difficile de poésie lyrique en langue occitane, cher aux troubadours des xiie et xiiie siècles.

Il marqua ensuite de son influence l'art des trouvères. Le descort est formé de cinq à dix strophes toutes différentes quant à leur longueur, leur métrique et leur mélodie. Parfois, des langues différentes peuvent être employées, par exemple, chez Raimbaut de Vaqueiras, afin d'accentuer le désaccord. On trouve des traces de la technique du descort dans d'autres pays (Allemagne, Italie), et notamment dans la musique de la péninsule Ibérique, jusqu'au xve siècle.