En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

contrepoint

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Technique d'écriture musicale qui consiste à écrire plusieurs mélodies superposées les unes aux autres et destinées à être entendues simultanément.

Dans le contrepoint primitif (manuscrit Enchirias musices, xe s.), il y avait seulement deux mélodies superposées, ayant chacune le même nombre de notes, d'où l'expression : note contre note, soit punctus contra punctum, soit contrepoint. En se compliquant, l'écriture contrapunctique devint d'une extraordinaire richesse dans les siècles qui suivirent et, jusqu'au début du xviie siècle, où l'on commença à préférer une écriture plus harmonique (accord par accord). Le contrepoint de la Renaissance était modal. Les techniques se référant à la tonalité ne semblaient guère, à l'origine, favoriser le contrepoint. J.-S. Bach est l'un des premiers musiciens qui nous ait légué des exemples magnifiques de contrepoint tonal.